Initiatives, Les bons gestes

Eco-pâturage : peut-on mettre des moutons dans son jardin ?

Aussi  appelé écopastoralisme, l’éco-pâturage est une alternative naturelle à l’utilisation des outils mécaniques de débroussaillage.

Le principe est assez simple : remplacer les tondeuses par des animaux herbivores. Ceux-ci se vont consommer les herbes et déchets de la plantation et produire un fertilisant naturel pour le sol qu’ils occupent. Cette méthode apparaît comme une solution idéale adaptés aux zones rurales ou périurbaines.

Pourquoi mettre des moutons dans son jardin ?

Des herbivores dans votre jardin, cela n’a plus rien d’étonnant !

Vous pouvez entre autres adopter ou acheter des moutons dans vos jardins. Contrairement aux tondeuses, les moutons vont désherber sans nuisance sonore. Ils permettent aussi d’enrichir le sol grâce au fumier qu’ils produisent. Riche en azote, ce fertilisant naturel accommode les cultures les plus complexes. Les déchets rejetés par les moutons contiennent le plus souvent des graines qui vont relancer la pousse des plants dans le jardin.

En dehors de ces avantages, le mouton peut s’avérer une ressource alimentaire intéressant. Il permet de garnir son réfrigérateur de viande fraîche (attention, toutes les races ne sont pas pleinement consommables) ; la femelle du mouton produit du lait ; enfin, une fois accouplé, le duo mouton/chèvre permet d’obtenir des agneaux qui relanceront à nouveau le cycle d’entretien biologique du jardin. Producteur périodique de laine, le mouton offre l’occasion de tisser des liens sociaux. Les plus petits peuvent ainsi se réunir pour profiter de l’atmosphère de basse-cour. Pour les plus âgés, l’introduction du mouton dans le jardin offre l’opportunité de se réunir autour d’un projet communautaire et de se détendre.

Comment mettre des moutons dans son jardin ?

Il existe une multitude de races de moutons, chacune ayant ses particularités. Il est fortement recommandé de choisir une race locale et facile d’entretien ou de se rapprocher des éleveurs pour mieux circoncire son choix. Cette précaution de minimiser les charges. Les moutons d’Ouessant sont les plus indiqués en France pour l’entretien de la pelouse et du jardin. Petits et dociles, ils ont une taille moyenne de 46 cm pour un poids moyen de 15 kilos.

À l’instar des autres races, le mouton d’Ouessant est un animal grégaire. Il ne saurait être élevé seul. En général, il faut deux à trois moutons pour les surfaces allant de 500 à 2500 m2. Lors du choix du triplé, il faudra prendre soin de le composer de manière à éviter de futurs affrontements. Il faut sélectionner un échantillon unisexe ou choisir un bélier pour deux femelles.

Le jardin devrait être clos afin d’éliminer les risques de transhumance des animaux. De plus, il serait idéal de construire un abri pour les moutons afin de les protéger contre les intempéries. Les moutons sont les herbivores. Ils doivent donc être tenus éloignés des pépinières. L’idéal ici est de construire une barrière pour séparer le potager du reste du jardin.

L’éco-pâturage repose sur un principe écologique. L’alimentation des moutons sera donc complétée par un apport en sels minéraux, en céréales et en foin biologiques. Enfin, il faut prendre les mesures nécessaires pour un suivi sanitaire par des vétérinaires agréés.

Nota bene : L’élevage des moutons est une activité réglementée. Il est capital de se renseigner au niveau de la municipalité avant toute acquisition ou tout projet d’éco-pâturage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *